STROMAE

STROMAE - - A l'Ombre du Show Business

Voilà bien un personnage atypique qui débarque sur le navire du show business de la chanson. Un culotté sans pareil ! Tellement différent du - made US - , construit dans la perfection professionnelle courante, modelé dans une belle musculature, décoré d'accoutrements extravagants avec ce pourcentage obligatoire de provocations sexuelles, d'adorations éphémères, le temps d'une rentabilité commerciale et puis plus rien. Lui Paul VAN HAVER, citoyen belge, orphelin de l'Afrique, s'en fiche éperdument de tout cela.

Chanteur_Stromae_Mpnr_al_.jpg Il est STROMAE ! Il a sa propre recette, son noeud de papillon qui l'emmène ailleurs, son pull à géométrie variable, une chaussure verte pour glisser sur la pelouse de Bruxelles ou Montréal. Et surtout, son clavier à inventer des sons électroniques qui montent dans les airs par-dessus les réalités de son monde dans le bouillonnement quotidien avec les autres.

STROMAE , c'est lui ! Un bâtard comme tout le monde, d'un modelage universel, fier de son pays et qui joue avec toutes ces choses de la vie, agréables, désagréables très souvent, les maladies, le cancer, une enfance déstructurée, un amour impossible, la solitude. Un compagnon conscient des situations précaires dans sa fragilité humaine.
Nous sommes tous des névrosés, se plaît-il à répéter.
Pardon, je suis un névrosé, corrige-t-il avec empressement.
Et il reprend son jeu de clavier, la magie des sons, plus fort encore, plus excité encore.
- Ni l'un, ni l'autre, je suis, j'étais et resterai moi. (Bâtard)

Chanteur_Stramae_public_.jpg Ce moi particulier à l'ombre du puissant Show Business de Los Angeles. Ce moi qui veut exister, juge des conflits intérieurs d'un refoulement face aux réalités humaines omniprésentes qu'il enjambe avec agilité.
'Et on danse, on danse !''
C'est lui le MaeStro , le maître artiste, l'artisan, celui qui dissimule son moi en inversant les deux syllabes du mot d'origine latin-italien. Je suis mon Projet StroMaé, un moi retrouvé dans une masse incolore, maintenant sublimé qui s'amuse avec les sons, les couleurs, les mots, la vie.
Et le public, par-dessus la frontière des âges, applaudit, salue un artiste peu commun.


A Strasbourg au mois d'Avril 2014
G.K. - Fait à Strasbourg le 1/12//013

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet