Ecole et Suicide..

LE DESESPOIR ET LA MORT Détresse .jpg

Rompre le silence.

Se parler! PARLER !

COMMUNIQUER!

ECHANGER!

Ce matin du 17 novembre 2010 dans la couloir de son lycée de Bordeaux un élève . . .



MOURIR À 18 ANS.

Ce matin du 17 novembre 2010 dans le couloir de son lycée de Bordeaux en France un élève renverse une bouteille d'acétone sur son corps. Il met le feu. Stupeur! Une torche enflammée d'une vie de 18 ans se dresse sur le seuil d'un avenir professionnel prometteur. Insupportable langage dans un monde qui semble avoir perdu la capacté de décrypter l'insondable.
- Il n'allait pas bien ces derniers temps. Il se retirait dans un coin. .
Mais les regards n'ont pas eu le temps de s'attarder. Les pensées ont fui saisies par des accoutumances individuelles sans pouvoir capter la réalité présente, ces signes troubles d'une existence humaine.

Détresse .jpg Mais quoi!! Il aurait pu crier autour de lui! Il aurait pu hurler très fort!

IMPOSSIBLE ! LA SOUFFRANCE EST SILENCIEUSE.

Il aurait pu écrire sur un papier ces mots laissés par un écrivain célèbre :

JE SUIS COMPLÈTEMENT DANS LES TÉNÈBRES!
SEUL JE NE PEUX RIEN FAIRE. !
VIENS À MON SECOURS.!

Il ne l'a pas fait! Il a choisi une autre écriture, toute brûlante, celle de la mort.


Le feu s'est éteint sur un corps abîmé. Déjà d'autres actualités s'enchaînent sur les feuillets des éditorialistes pressés d'un temps qui supporte mal l'arrêt pour la réflexion. D'autres informations doivent tomber et capter l'attention. Les craches de la télévision attendent, les jeux vidéos sont en place, les surcharges des programmes d'étude, du travail, l'aveuglement. Manque cet instant d'un regard pour les autres. Cet instant pour voir, écouter quand les mots existent encore au détour du hasard.

- Pourquoi tu dis toujours la même chose: Ce n'est pas mal, ce n'est pas mal ? N'est-ce pas de la lâcheté ? As-tu peur de dire la vérité ?
Paroles d'une jeune collégienne de 14 ans sur un chemin de vérité.

Elle a pu! Elle a pu le dire avec intelligence aidée par le travail d'enseignants exemplaires. Mais d'autres ne le peuvent plus car ils ne voient plus que le trou noir en face d'eux. Ils le regardent avec obstination, en silence. Ils se taisent longtemps, trop longtemps en attendant le choc d'un regard, d'un geste, d'une musique lointaine, des mots d'un chant ou d'une voix. Dès fois c'est trop tard. Dès fois c'est une formidable délivrance.

 Artiste piano .jpg

C'est l'Autre! Cela peut être l''Etranger, l'inconnu(e), une lueur sonore dans l'univers, dans l'espace européen et mondial. Il est temps de promouvoir la science de l'observation, de l'audace, la science de l'être retrouvé dans l'obscurité des ignorances insupportables. Sans cesse le questionnement doit suivre son chemin. Il est la démarche essentielle à l'intérieur de l'école qui a la charge de faire comprendre l'humain pour une meilleure compréhension de l'avenir.


G. Kautzmann - Strasbourg le 2511/ 2010. > > Remise à jour: Le 19/6/020